Diffusion de vos projets commerciaux par des PROS

Dès le moment où le bâtiment n’est pas isolé en dessous de la charpente de combles qui sont aménageables ou sur un plancher avec des combles perdus, près de 30 % du chauffage s’évacue via la toiture. Il n’est néanmoins pas toujours réalisable d’accéder aux combles pour procéder à l’isolation d’une toiture, une rénovation. Une #isolation via l’extérieur est de cette façon la solution pour laquelle opter.

Efficace et simple, cette technique d’isolation rend possible d’isoler via l’extérieur et peut s‘adapter aux différentes pentes de toitures. Jusqu’ici, c’est spécialement en région montagneuse à partir de 900 mètres d’altitude que cette technique était utilisée. De plus en plus de nouvelles constructions, en plus de tous les genres de rénovation incluent désormais un usage de ce type d’isolation. C’est pour les combles aménageables d’origine, ou après transformation, tel un rehaussement, que se destine en priorité l’isolation sur toiture. L’installation de l’isolant est faite sur les chevrons en externe afin de pouvoir garantir une isolation parfaite de la charpente sans pont thermique.

La poutraison reste observable dans le cas où vous effectuez une isolation via l’extérieur. Aucune surépaisseur ne vient en diminuer la hauteur des combles, et la charpente reste observable à partir de celles-ci. Le volume interne des combles est ainsi conservé.

Le gain de place vous permettra d’effectuer des décorations internes dans les limites de votre créativité. Ainsi, donnant à la salle son côté rustique, nous pourrons garder apparents les poutres, charpentes en plus du plafond fait à base de bois massif.

Suivant les matériaux, tout en limitant au mieux les ponts thermiques, la mise en place de cette technique ouvre la porte à des performances énergétiques. Enfin, cette sorte d’isolation supporte tous les genres de couverture et protège à long terme de votre charpente.

La deuxième technique utilisée pour isoler via l’extérieur est réalisée soit à partir de panneaux autoportants au moyen des caissons chevronnés soit avec des panneaux qui sont appelés sandwich. Une rénovation qui implique la suppression des chevrons incluent ces panneaux porteurs. Pouvant couvrir toute la hauteur du toit d’un seul tenant, ils sont imaginés pour se placer directement sur les pannes de la charpente.

Quand bien même ces techniques possèdent bon nombre d’avantages, leur mise en œuvre et la totalité de matériaux qui s’avèrent être nécessaires les rendent moins accessibles (financièrement et techniquement) qu’une isolation via soufflage des combles perdus, par exemple.

Découverte Couvreur de Boisbriand écrite par Couvreur de Deux-montagnes